L' Apiculture urbaine

Accueillir des ruches en ville

L'abeille est un maillon essentiel de la biodiversité :

En butinant les fleurs, elle participe au phénomène de pollinisation.

Vecteur essentiel de la reproduction d'un grand nombre d’espèces végétales, elle est garante de leur pérennité.

Les végétaux mellifères

80% des espèces végétales sont pollinisées par les insectes.

L’utilisation massive de pesticides, le développement des monocultures, l’apparition de nouveaux prédateurs, maladies et parasites … ont un impact dévastateur sur les populations d’abeilles.

La perte écologique et économique que représente le déclin brutal des colonies est sans précédent.

 

L' abeille en danger

 

Agir autrement

Vous souhaitez mener une action innovente pour consolider votre démarche en faveur de la biodiversité.

Le Rucher Lognot agit pour sauvegarder les abeilles en se consacrant à l'apiculture urbaine.

L'abeille est aujourd'hui témoin et victime de la dégradation de notre environnement.

Depuis plus de 15 ans le constat est sans équivoque, l'affaiblisement des colonies et la surmortalité frappent les ruchers.

30% des colonies meurent chaque année.

100 2721

 

 

S'impliquer localement

Vous êtes prêts à assueillir des ruches et vous souhaitez impliquer les habitants, vos collaborateurs ..... dans cette démarche.

Les ruches urbaine du Rucher Lognot ont avant tout la vocation de sensibiliser de manière concrète un public de proximité.

L'abeille facine, émerveille petits et grands et de nombreuses ville accueillent aujourd'hui des ruches.

L'apiculture urbaine ne pourra certes pas sauver les pollinisateurs mais rapproche les citoyens des enjeux environnementaux actuels.

100 2501

 

  

 

S'engager concrètement

Vous désirez vous engager dans un projet d'apiculture urbaine, en confiant la gestion et l'animation d'un rucher à une Association locale.

Le Rucher Lognot installe, gère, les ruches et fait animé les ateliers pédagogique par le Rucher Noisiélien. 

100 2482

 

L'apiculture urbaine

 

Les abeilles se plaisent-elles en ville ?

Une diversité florale riche, des floraisons tout au long de l'année, pas de pesticides et des températures clémentes permettent aux abeilles de se développer sainement en milieu urbain.

100 2755

 

Peut-on manger du miel urbain.

Le nectar secrété par les fleurs, au stockage dans les alvéoles de la ruche, le miel reste en milieu confiné, à l'abri de l'air.

C'est ainsi que les productions urbaines ne contiennent pas de trace de pollutions spécifiques à la ville.

Dsc 0476 dxo

 

 

Mais les abeilles         ça pique !

L'abeille est un insecte qui pique quand elle sent le danger, n'hésite pas à se sacrifier pour sa colonie.

Cependant, la mise en place de dispositifs de sécurité stricts autour des ruches, accompagnée d'une sensibilation du voisinage, permet d'éviter d'éventuels incidents.

Pourquoi i ici 13821716

 

Le partenariat

 

Le partenaire

Soutien financièrement le projet.

Mobilise le public de son choix.

Aménage le lieu d'implantation du rucher.

100 2535

 

Source Biodivercity, photos, Michel LELEU. 

 

Avant d'installer un rucher

Le Rucher Lognot s'assure de la sécurité des lieux, pour les apiculteurs et les usagers de la structure.

Le Rucher Lognot informe le voisinnage proche et se charge aussi de déclarer ce rucher à l'administration compétente.

154961704

Conclusions

Apiculteur

Le Rucher Lognot et le Rucher Noisiélien son des Associations d'éducation à l'environnement.

Elle sensibilise petits et grands à la nature en ville et mobilise les acteurs locaux sur des projets inovants.

Installer des ruches en ville constitue le meilleur moyen de sensibiliser à l'apiculture urbaine et aux enjeux soulevés par la disparition des polinisateurs. 

En accueillant un rucher au sein de votre ville, établisement, vous vous engager concrètement en faveur de la biodiversité.

Vous permettez à vos concitoyens, collaborateurs de découvvrir l'abeille et de s'impliquer dans une action favorisant sa protection.

Source Biodivercity, Le Rucher Lognot, Le Rucher Noisiélien photos, Michel LELEU.   

Les ruches de Lognes

 

Sur le toit de la L C R "les Riverains" rue de la tour d'auvergne.

Instalation des supports de ruche le lundi 13 mars à 10h

000 0024

Le vendredi 17 mars 2017 entre 6h00 et 6h15 sur le toit de la L C R "les Riverains" rue de la tour d'auvergne.

100 2819 

 

Transhumance des ruches :

A quelle heure ferme-t-on une ruche pour la transhumer ? 

L'idéal reste à mon goût avant le lever du soleil, car les abeilles sont douces puisque reposées.

Il faut avoir fermé les ruches avant 4h30 du matin.

Dans la journée par temps sec les butineuses sont à l'extérieur de la ruche, ce sont les abeilles les plus âgées.

Leur rôle est primordial pour l'approvisionnement les ruches en : eau, nectar, propolis et pollen.

 L'apiculteur doit donc attendre patiemment que ces ouvrières irremplaçables soient rentrées toutes au bercail.

Il se peut que quelques dizaines de butineuses soient en vol et perdues à la fermeture, mais il faut garder en mémoire qu'une colonie en bonne santé, courant juin héberge plus de 20 000 butineuses pour une Dadant 10 cadres. 

Je ferme la ruche comment ? 

RAPIDEMENT ! le fait de venir faire du bruit et des mouvements au trou d'envol, va mettre les gardiennes au nombre d'une centaine en alerte et bientôt en attaque pour repousser l'agression ressentie.

Vareuses et gants paraissent indispensables, l'enfumoir est quasi inutile. La rapidité de fermeture et le fait de réussir du premier coup est primordial.

En effet la moindre ouverture sera exploitée dans la seconde par les gardiennes pour jouer leur rôle, si vous ratez votre coup et que trop d'abeilles sortent, il est possible que deux à trois cents abeilles occupent la planche d'envol en moins de deux minutes.

Source Le Rucher Lognot / photos, Michel LELEU.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 23/03/2018